Intervention lors de la séance de questions au gouvernement

JavaScript est désactivé!
Pour afficher ce contenu, vous devez utiliser un navigateur compatible avec JavaScript.

Monsieur le Président,
Ma question s’adresse à Mr le Premier Ministre,
Traditionnellement le mois de Janvier est consacré aux vœux et le chef de l'Etat n’a pas failli à cette tradition mais nous pouvons constater que la facture de cette année est  particulièrement lourde et salée. Elle engage la France non seulement pour l’exercice 2016, mais aussi pour la prochaine mandature 2019 /2020, ce qui est pour le moins surprenant.
-  le plan d’urgence pour l’emploi annoncé le 18 janvier  s’élève à 2 milliards d’euros
- L’actualisation de la Loi de Programmation militaire : 7 milliards de 2016 à 2019 dont 2,2 milliards pour 2016
- La généralisation du service civique, annonce faite lors des vœux  à la jeunesse et aux forces de l’engagement, c’est plus d’1 milliard d’euros dont 150 millions à minima pour 2016
- L’aide aux éleveurs, 290 millions immédiatement, du moins il faut l’espérer
- Le Président a également annoncé 1 milliard au profit de la Tunisie, mais décaissé sur 5 ans
- Quant aux financements alloués à l’action de la France pour le climat : la fourchette se situe entre 3 et 5 milliards d’ici à 2020
Voilà  le résultat non  exhaustif des vœux du Président, chers vœux. Mais fort naturellement Janvier est fini, et peut-être allons-nous  enfin  connaitre précisément le véritable cout de ces annonces. Je rappelle Mr le Premier Ministre que votre gouvernement a inscrit dans le PLF 2016, une réduction des dépenses pour un total de 16 milliards ; or les dépenses nouvelles annoncées se situent entre 5 milliards et 7 milliards. Paradoxalement,  vous avez rappelé  l’objectif de 50 milliards d’économies sur la période 2015-2017, ou est la vérité ? Comment peut-on sérieusement faire autant d’annonces de dépenses nouvelles en assurant tenir le cap du déficit ? Quelle sera la crédibilité au niveau national comme international de la signature France après vous ?