en Circonscription

Bonne année 2012

Interview RCF Marie Christine Dalloz -

JavaScript est désactivé!
Pour afficher ce contenu, vous devez utiliser un navigateur compatible avec JavaScript.

 

 

 

Interview RCF - Dette et politiques publiques d'aménagement du territoire sur le Haut Jura

 

JavaScript est désactivé!
Pour afficher ce contenu, vous devez utiliser un navigateur compatible avec JavaScript.

La première partie de l'interview est consacrée à la situation économique actuelle (national) et la seconde partie sur le récent déplacement dans le Jura des deux rapporteurs de la mission parlementaire chargée d’évaluer les politiques publiques d’aménagement du territoire et d’en apprécier l’efficacité (local).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lors de l'interview du 28 octobre à Champagnole, en compagnie de M. Serge Buzzacaro pour RCF.

 

 

 

 

Mission parlementaire dans le Haut Jura

Monsieur Bernard ACCOYER, président de l’Assemblée Nationale, a souhaité que les politiques d’aménagement du territoire soient évaluées.
Dans ce cadre, quatre territoires ont été choisis, dont celui du Haut Jura, l’objectif étant d’observer et d’analyser ses caractéristiques. Contrairement aux idées reçues, celui-ci présente une forte dominante industrielle.

J’avais donc accepté d’organiser les visites et les auditions en présence de mes deux collègues rapporteurs de la mission parlementaire chargée d’évaluer les politiques publiques d’aménagement du territoire et d’en apprécier l’efficacité. Messieurs Jérôme Bignon (député UMP de la Somme) et Germinal Peiro (député PS de la Dordogne) étaient donc « Haut-Jurassiens » la journée du jeudi 20 octobre.

On a tendance à oublier qu’une des missions de l’Assemblée Nationale est de contrôler la mise en application des lois votées au Palais Bourbon, afin d’identifier les éventuels manques, carences ou désengagements de l’Etat dans les territoires ruraux pour y remédier dans l’avenir.

La question qui s’imposait à moi était « Qu’est-ce qui identifie mon territoire ? » et ceci m’a naturellement amenée à choisir deux tables rondes, l’une à Morez et l’autre à Champagnole, sachant que certains points particuliers se devaient d’être étudiés : la réhabilitation de l’habitat rural, l’offre de santé, les aides à la création et/ou au maintien d’entreprises, les services publics, sans omettre la formation et l'organisation des filières professionnelles.

A Morez, une première table ronde a réuni autour de Monsieur Le Maire, Jean-Paul SALINO, et Monsieur Laurent PETIT, Président de la Communauté de Communes Porte du Haut-Jura Arcade, des acteurs de l’industrie lunetière dont le Président des lunetiers du Jura, Monsieur Jérome COLIN ainsi que le proviseur du lycée Victor Bérard (réputé pour ses formations en optique).
Ont également été étudiés les projets de réhabilitation du quartier du Puits et la rénovation de Villevieux, dans le cadre de l'Agence nationale pour la rénovation urbaine (ANRU).

Puis à Champagnole, la deuxième table ronde a permis aux rapporteurs de rencontrer des responsables du pôle emploi (dans la perspective de l'implantation d'une antenne prochainement), de l’hôpital et du lycée (création d’un nouveau CAP décolletage).

Les élus ont souligné le « nombre impressionnant d’emplois dans l’industrie ». Ces entretiens sur le terrain permettent une approche plus réaliste des difficultés de nos territoires, sans en occulter la dimension humaine, tout en mettant en lumière les forces et faiblesses d'un territoire.

En parallèle bien entendu, la commission d’enquête dispose de tous les chiffres et statistiques pertinentes relatifs aux différents points étudiés.

Après une journée riche de rencontres et d'écoute, mes deux collègues sont repartis très enthousiastes et enchantés de l'accueil.

Le rapport parlementaire qui sera présenté en janvier 2012 suite à cette visite, nous permettra une lecture de la place de l'Etat dans le Haut-Jura.
 

Salon des Vins et Fromages à Champagnole

Le samedi 22 octobre, je me suis rendue au Salon des Vins et Fromages à l'Oppidum de Champagnole.

Les manifestations gastronomiques sont l’occasion de raviver nos sens. Tout d’abord le plaisir de la vue devant les produits présentés, fromages appétissants et robes des vins ; puis l’odorat est saisi par des parfums, des nuances, certaines envoûtantes, d’autres légères et subtiles ; et enfin le goût, avec ces subtiles saveurs.

C’est avec une admiration renouvelée que je salue l’art et le savoir-faire de ces artisans fromagers et viticulteurs, leur capacité à innover dans le respect des valeurs traditionnelles afin de tendre toujours davantage vers une plus grande qualité pour le plus grand bonheur de nos papilles de gourmets.
 

Plus d'articles...