Communiqué de presse relatif à la maladie de Lyme

Je me réjouis du fait que le gouvernement ait enfin pris conscience de la gravité de la situation des malades atteints de la maladie de Lyme. Le plan national consistant à améliorer l’information de la population et des professionnels de santé, afin de prévenir de nouveaux cas, améliorer le diagnostic et la prise en charge des malades pour mettre fin à l’errance médicale et de mobiliser la recherche afin d’améliorer les connaissances sur cette maladie est une première étape dans la reconnaissance de la maladie de Lyme.
Je regrette toutefois qu’il ait fallu attendre aussi longtemps pour obtenir une réaction, puisque depuis plusieurs années, je ne cesse d’attirer l’attention de la Ministre de la santé et de l’ensemble du gouvernement. Depuis 2014, j’ai en effet adressé 6 questions écrites et une question orale sans débat sur ce sujet. J’ai également présenté plusieurs amendements, l’un appelant notamment à intégrer dans les projets régionaux de santé un volet spécifique sur la maladie de Lyme. Enfin, j’ai tenté, en déposant une proposition de loi le 2 juillet 2014, de faire de cette maladie la grande cause nationale 2015, ce qui aurait permis de bénéficier de fonds importants pour la prise en charge des malades, et la recherche de traitements efficaces.