Galerie

A venir

Rechercher

Edito

Réponse aux articles de presse concernant Japan Tobacco International

Dernièrement, la presse c’est fait écho des présents offerts aux parlementaires par le cigarettier Japan Tobacco International. 
Depuis une décision du Bureau de l’Assemblée Nationale du 6 avril 2011, les députés sont soumis à une obligation de déclaration des présents d’une valeur supérieure à 150€ susceptibles de créer une situation de conflit d’intérêt.
La loi de modernisation de notre système de santé du 26 janvier 2016 impose un principe de transparence des relations d’influence de l’industrie du tabac.
La déclaration de Japan Tobacco International me concernant mentionne trois prestations d’un montant total de 379 euros (48 €, 165€, 166€).
Les deux invitations soumises à éventuelle déclaration concernent des projections de film en avant-première. Je tiens à préciser que je n’en ai honoré qu’une sur les deux. J’ai assisté à la diffusion de Snowden, film qui fait l’apologie des lanceurs d’alerte et qui n’a donc aucun lien direct avec l’industrie du tabac.
De plus, compte tenu du prix d’une place de cinéma qui s’élève à 15 € environ je n’ai jamais pensé que la valeur de chaque évènement pouvait être supérieure à 150€.
En toute méconnaissance du coût de ces prestations, je n’ai, à l’époque, pas fait de déclaration auprès du déontologue de l’Assemblée Nationale.  Par contre, ce jour, je fais une déclaration avec effet rétroactif pour la projection du film de Snowden.
Dorénavant, si je suis invitée à assister à une projection de film, je prendrais le soin de demander au préalable son montant afin de m’acquitter de mes obligations déclaratives si tel était le cas.